taxonomiecycle de viestridulationecologiegestion des terrains
stridulation

Les grillons et les sauterelles se distinguent en outre par la manière dont ils stridulent.  Chez les grillons, l’aile droite reste en l’air; chez les sauterelles, c’est l’aile gauche qui frotte sur l’aile droite.  Les sauterelles et les grillons possèdent un « miroir » (comparable à une peau de tambour) recouvrant les ailes antérieures et le son du frottement les ailes l’une sur l’autre est amplifié par ce miroir qui est la zone sombre à la base du pronotum.  Ces derniers, contrairement aux criquets, peuvent émettre un chant continu.  Quant aux criquets, ils frottent les fémurs des pattes postérieures équipés de « peignes » contre les tegmina afin d’émettre une stridulation.  C’est aussi grâce à leur chant que l’on parvient à déterminer les espèces de Saltatoria qui nous entourent.