SauterellesGrillonsCourtilieresTetrixAcridides

Le Gomphocère roux - Gomphocerripus rufus

G. rufus est facile à inventorier grâce à son chant fort et son activité remarquable.  L'espèce se tient assez haut dans la végétation et également sur les buissons.  A son pique relativement tard dans la saison (août-septembre).

Habitat

Le gomphocère roux fréquente des biotopes chauds à végétation dense, généralement à petite distance des lisières des forêts. L’espèce est assez commune sur les pelouses calcaires mésophiles. Les sols calcaires rocheux et xérothermes sont moins appréciés. Elle se tient également le long des routes et des chemins de fer, dans les carrières abandonnées, dans les prairies bordant les bois, dans les coupes forestières, dans les jardins, dans les friches et même dans les clairières des forêts et le long des chemins forestiers.   

Verspreidinq

G. rufus est bien représenté en Calestienne, surtout dans la vallée du Viroin, où il est localement commun. L'espèce peut également être abondante en Lorraine et en Fagne-Famenne. Dans le Condroz et en Ardenne elle est moins commune. Également dans les Fouronsen et  en Brabant (Oud-Heverlee/Aarschot). Il semble que G. rufus est en train d’élargir son aire de distribution.